L’art de l’épée seule — semaine 19

MS 345 folios 47v – 48v (L’arte de la spada pp. 77 – 78)

91. <A047v-2> Si ton ennemi est accommodé dans l’accommodement de queue longue étroite avec le pied gauche devant tu t’accommoderas dans le même accommodement et avec un déplacement artificieux tu passeras du pied droit en avant en lui montrant de vouloir lui pousser une pointe dans les flancs à son côté gauche ; parce qu’il retire en arrière son pied gauche en te tirant dans ce temps un maindroit à ta main de l’épée qui descende en porte de fer étroite ou large, tu seras avisé que lorsqu’il fera une telle action, tu te garderas très bien la main de l’épée du coup susdit, et puis ensuite tu passeras de ton pied gauche en avant, en le serrant avec ton épée sur la sienne en guise de queue longue étroite ou sanglier-porte étroite de fer, et de là soudainement tu lui donneras une pointe poussée dans le ventre en retirant après ton pied gauche en arrière, en t’accommodant en queue longue étroite ou porte étroite de fer.

92. <A048r-1> En te trouvant accommodé en garde de queue longue étroite avec le pied droit devant contre ton ennemi, et que lui soit dans le même accommodement ou dans la garde de porte étroite de fer, tu passeras du pied gauche de travers vers son côté droit en lui tirant un demi maindroit à la main de l’épée qui ne dépasse pas sanglier-porte de fer étroite, et de là successivement tu passeras du pied droit en avant en levant une fausse taille de bas en haut de telle façon que tu ne trouves pas l’épée de l’ennemi, mais je veux bien que tu l’enveloppes par dessus la sienne par son côté droit à la façon d’un cercle rond, en passant consécutivement avec el pied gauche en avant tu lui pousseras une pointe ferme dans la poitrine à son côté droit, l’épée viendra à se trouver en guise de queue longue haute avec le bras de celle-ci bien allongé le plus possible, et de là soudainement tu retireras le pied gauche en arrière en lui poussant une pointe dans la main de l’épée puis en te plaçant dans la garde de porte étroite de fer.

SpadaDaLato_Bologna

Épée (spada da lato), Italie, milieu du XVIe siècle. Longueur totale : 117 cm ; poids : 1,210 Kg. Reproduction Deltin, l’original est au Museo Civico Medievale de Bologne.

93. <A048r-2> Si tu es accommodé dans la garde de queue longue étroite avec le pied gauche devant contre ton ennemi, tu seras avisé que s’il te tire un coup quelconque pour te frapper n’importe quelle partie de la personne, tu reculeras le pied gauche derrière le droit, seulement de quatre doigts, en lui donnant dans ce temps un demi-maindroit à la main de l’épée qui ne dépasse pas porte étroite de fer, et de là soudainement tu passeras du pied droit en avant en faisant semblant de lui pousser une pointe dans la poitrine à son côté gauche, et comme il voudra se défendre de ladite pointe, successivement tu caveras ton épée par dessous la sienne en passant du pied gauche à cet instant en avant, et aussi tu lui poussera une pointe ferme dans la poitrine à son côté droit, l’épée viendra à se trouver dans la garde de queue longue haute, et là tu retireras le pied gauche en arrière en te plaçant en queue longue étroite.

94. <A048v-1> Si ton ennemi se trouve avec l’épée à la présence avec son pied droit devant, tu t’accommoderas dans l’accommodement de garde de licorne avec le pied droit devant, et là tu feras semblant de lui tirer une imbroccade dans la poitrine, mais néanmoins dans cette action lui tireras en bas à la poitrine et au bras de l’épée un fendant qui ne dépasse pas porte de fer étroite, et de là successivement tu avanceras sur lui avec le pied gauche en lui poussant une pointe ferme dans la poitrine à son côté droit, et l’épée viendra à se trouver en queue longue étroite avec le bras bien allongé en avant autant qu’il soit possible ; ceci étant fait, tu retireras ensuite le pied gauche en arrière en te plaçant dans la garde de porte étroite de fer.

95. <A048v-2> Ton ennemi se trouvant accommodé en queue longue étroite avec le pied droit devant, tu t’accommoderas dans le même accommodement, et là avec toute l’élégante dextérité qu’il soit possible tu passeras du pied gauche de travers vers son côté droit en faisant semblant de lui pousser une pointe dans les flancs à son côté droit, et comme il voudra la parer, soudainement tu passeras du pied droit vers son côté gauche en tirant le poing de l’épée quelque peu en arrière, et ainsi immédiatement tu lui tireras un revers traversé à la face ou au bras de l’épée qui descende jusqu’aux pieds de l’ennemi, et s’il fait à la suite une riposte pour te frapper, immédiatement tu laisseras aller ton pied gauche quelque peu derrière le droit en le frappant dans la main de l’épée d’un demi-maindroit ou d’une pointe poussée comme tu voudras, en te plaçant ensuite dans l’élégante garde de porte étroite de fer.

DDG

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s